Ou se trouve votre mémoire ?

Cet article m’a été inspiré en écoutant le philosophe Michel Serres dans sa conférence sur les nouvelles technologies. Si vous arrivez sur ce blog pour la

changer de vie aujourdhui memoire

Cet article m’a été inspiré en écoutant le philosophe Michel Serres dans sa conférence sur les nouvelles technologies.

Si vous arrivez sur ce blog pour la première fois, vous serez peut-être intéressés par mon livre « 21 habitudes positives pour booster votre créativité » 21 jours c’est le temps nécessaire reconnu par les neurosciences pour qu’un changement devienne effectif dans votre vie. Pour le télécharger gratuitement cliquez ici. Vous serez redirigé sur un autre onglet et pourrez continuer votre lecture ensuite sur cette même page.

Dématérialisation

Selon Michel Serres nous avons déposé notre tête et notre mémoire dans nos ordinateurs, smarphones, tablettes, nous paniquons à la perte de nos contacts lors d’une panne de téléphone, inutile d’assimiler des tonnes de savoir puisque tout est à notre disposition là dans notre main. Qu’allons nous faire de tout cet espace laisser vacant par notre mémoire ? Nous l’avons confié au « Cloud » est-ce inquiétant ou est-ce les prémisses d’une nouvelle ère changement d’humanité aussi bouleversante que la Renaissance au 16e siècle ?

Michel Serres prend comme exemple le couple support/message de l’information, un parallèle passionnant pour comprendre ce nouveau monde qui s’en vient.

Support/message

Le premier support message est du cerveau à cerveau en effet l’enseignement et la connaissance se faisaient en direct d’homme à homme et la mémoire à ce moment là était immense, les étudiants étaient capables de réciter à la virgule près, un texte des années après l’avoir entendu, car il n’y avait aucune autre possibilité d’extérioriser le savoir.

Deuxième support/message, 1000 ans avant JC l’invention de l’écriture, sur différents supports comme, papyrus, peau, velin…dès lors le monde change puisque qu’’il est désormais possible d’écrire les lois, des codes donc de créer des villes, s’ensuit l’invention de la monnaie qui efface le troc et régularise le commerce.

Premier changement de la mémoire puisqu’il est possible de sortir la connaissance du cerveau et de la déposer sur un support.

Troisième support/message, l’invention de l’imprimerie berceau de la démocratie et de la mondialisation par la multiplication des savoirs grâce aux livres qui deviennent de plus en plus accessibles, même si il faudra encore des siècles avant que le peuple sache lire. Libération d’espace dans le cerveau puisque le savoir est consigné dans les livres, la mémoire diminue.

Pertes et profils

Effectivement toutes ces inventions nous ont fais perdre de la mémoire au fil du temps, et ont configuré notre cerveau différemment, mais chacune d’elle, nous ont permis de créer de la place dans notre tête et nous ont libéré de l’écrasante obligation de se souvenir, nos neurones se sont connectés pour d’autre fonctions.

Nous avons perdu la têtesaint denis portant sa tête

Michel Serres nous explique que nous avons perdu la tête, dans le sens ou notre mémoire, notre savoir se tient là devant nous dans notre ordinateur ou dans nos smartphones.

Que nous reste-t-il ?

C’est là ou je vous emmène vers le thème qui me tient le plus à coeur, puisque nous n’avons plus besoin de mémoire qu’allons-nous faire de tout cet espace à notre disposition ?

créer, inventer, imaginer puisque désormais nos cerveaux sont désencombrés et que notre mémoire est externalisée, de nouveaux comportements donc un nouveau monde émerge, celui de la créativité c’est pour cela qu’il me tient tellement à coeur  de vous amener sur le chemin de votre potentiel créatif.

fin article

 

Pour aller plus loin je vous invite à lire le merveilleux livre de l’auteur Petite Poucette

NO COMMENTS

POST A COMMENT